méthodologie "rubrique destinée aux directeurs"

Méthodologie

Cette rubrique est surtout destinée aux directeurs d’établissements.

La méthodologie est littéralement la « sciences (logos) de la méthode », le discours (logos) sur la méthode, la cartographie des méthodes ou tout simplement la métaméthode ou méthode des méthodes, comme il y a une métalinguistique ou linguistique des linguistiques et une métamathématiques ou mathématique des mathématiques. Alors, la méthodologie est une classe de méthodes, une sorte de boite à outils où chaque outil est une méthode de la même catégorie, comme il y une méthodologie analytique du déterminisme causal et une méthodologie systémique finaliste de la téléologie.

Lorsque l'on travaille sur un domaine, on peut établir une suite de questions à se poser, de personnes à aller voir et à interroger, d'informations à collecter, d'opérations à effectuer, en vue de faire des choix. Cela permet de mener de manière plus efficace une étude ou la résolution d'un problème. La méthodologie est cette systématisation de l'étude, indépendamment du thème à étudier lui-même.

Les méthodologies ont subi des évolutions très importantes au cours des âges, en particulier en philosophie et dans les sciences. Elles dépendent beaucoup des périodes de l'Histoire, mais encore des civilisations : en Asie, on parle par exemple de logique floue.

Dynamique de groupe

On entend aujourd'hui par "Dynamique de groupe" l'ensemble des phénomènes, mécanismes et processus qui émergent et se développent dans les groupes sociaux durant leur activité.

Plus précisément, cette expression renvoie aux pratiques suivantes :

- l'étude (description et analyse) des mécanismes et processus spécifiques aux groupes restreints.

- l'intervention au sein de groupes dans le but de faciliter l'élucidation et la compréhension des processus et phénomènes qui s'y développent, et ce afin de générer un changement qui aura des effets sur le groupe en tant que tel, mais aussi éventuellement sur les membres de ce groupe.

- la formation spécifique en groupe et avec un cadre bien défini (sous la forme d'échanges verbaux ou de psychodrame en petits groupes ou en groupes plus larges) permettant de découvrir et de comprendre ce qui se passe dans les relations interpersonnelles au sein d'un groupe ou d'une assemblée de personnes. Une telle formation permet ainsi de se familiariser avec la compréhension des phénomènes et processus de groupe.

Connexions actuelles ou futures des individus

Le comportement  individuel peut varier selon les connexions actuelles ou futures des individus par rapport à un groupe.

La dynamique de groupe est aussi, à l'intérieur des sciences sociales, le domaine qui s'intéresse à la nature, au fonctionnement des groupes et aux effets qui en résultent. Ainsi par exemple, l'appartenance ou la référence à un groupe peuvent favoriser certaines attitudes, croyances ou opinions. Cette influence du groupe peut devenir significative, influençant les représentations et actions individuelles. La "dynamique d'un groupe" peut donc faciliter des changements dans les comportements et/ou les attitudes d'une personne ou d'un groupe.

La dynamique de groupe constitue un des outils de la thérapie de groupe. Les hommes politiques et les commerciaux peuvent aussi être tentés d'essayer d'utiliser les acquis de cette "science" des groupes pour des objectifs personnels. Par ailleurs, à notre époque, la dynamique de groupe peut provoquer un regain d'intérêt du fait de l'amplification de certains types de relations interpersonnelles voire groupales induites par l'utilisation massive des nouvelles technologies. Dans ce domaine, encore peu exploré, d'intéressantes recherches seraient à développer car ces techniques de la communication, très utilisées aujourd'hui, permettent d'accélérer et d'amplifier les phénomènes de groupe, de regroupement, de diffusion d'informations ou de rumeurs...

Cependant, on ne peut parler de "dynamique de groupe", au sens scientifique et "historique" de cette expression, que s'il y a réellement présence d'une assemblée de personnes "ici et maintenant" avec activité, intérêts et/ou objectifs communs.

Exemples d'applications pratiques inspirés de la Psychologie sociale

Un groupe, selon le modèle à 4 étages proposé par Bruce Tuckman (1965) appelé Tuckman’s Stages affirme que le processus de décision idéal d'un groupe se produit en 4 étapes :

  1. Formation : aller vers les autres ;
  2. Lancement : abaissement des barrières de la politesse et tentative d'aller dans le vif du sujet même si cela engendre quelques altercations ;
  3. Régularisation : s'habituer à chacun, et développer la confiance et la productivité ;
  4. Exécution : travailler dans un groupe avec un but commun sur une base hautement efficace et coopérative.

Il faut noter que ce modèle se réfère au modèle d'ensemble du groupe, mais évidemment les individus à l'intérieur d'un groupe travaillent de différentes manières. Si la méfiance persiste, un groupe peut ne jamais arriver au stade de régularisation.

D'une façon plus prosaïque, dans les milieux professionnels, il est possible de faciliter la vie d'un groupe et l'expression de sa "dynamique" en développant la convivialité nécessaire aux échanges : secrétariat, machine à café, salle de réunion. On parle d'espace de travail partagé.

.

L'étude de la dynamique de groupe permet par exemple de comprendre le rôle des meneurs ou celui des boucs émissaires. Mieux élucider l'émergence de tels rôles mais aussi les phénomènes de blocage et de découragement ou au contraire les sentiments d'euphorie et de toute-puissance, les difficultés à se centrer sur le problème à traiter, les expressions de rejet ou d'agressivité ou au contraire de sympathie voire d'attachement, l'émergence de sous-groupes ou de couples au sein d'un groupe, etc., tout ce "vécu" et sa compréhension est important pour la pratique des professionnels de l'éduaction, des acteurs sociaux en général et plus largement de toute personne désirant comprendre ce qui se passe dans sa vie quotidienne... car si, par définition, le groupe n'existe que parce qu'il y a plusieurs personnes, inversement la personne (l'individu) n'existe et ne se développe que grâce aux différents "groupes" de son histoire :

L’homme n'existe que dans une interdépendance, précisément parce qu'il vit, qu'il le veuille ou non, dans des groupes, en société.

 

 

83 votes. Moyenne 4.98 sur 5.

Commentaires (1)

1. paper writing service (site web) 28/03/2012

I think these methods are really effective! Thank you very much for the information about them

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site