citations: Janusz Korczak

                  

Vous dites que c'est fatigant de s'occuper des enfants ?
Prenez le temps de parcourir ces quelques citations
de l'un des plus grands éducateurs
du XXe siècle

« Vous dites :
— C’est épuisant de s'occuper des enfants.

Vous avez raison.

Vous ajoutez :
— Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser.

Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments.

De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre.

Pour ne pas les blesser. »

    « Ce qu'ils pensent et ce qu'ils ressentent, ils le savent mieux que nous. »

Un droit essentiel

« Je pense que le premier et le plus indiscutable des droits de l’enfant est celui qui lui permet d'exprimer librement ses idées et de prendre une part active au débat qui concerne l’appréciation de sa conduite et de [si nécessaire] de sa punition. »

Il n’y a pas que le grand « Nous avons vécu dans l’idée que grand vaut mieux que petit […].

« Il n’est pas facile ni agréable d’être petit. Il faut être grand, occuper pas mal de place, pour susciter estime et admiration. Petit veut toujours dire : banal, dépourvu d’intérêt. Petites gens, petites joies, petites peines. Il n’y a que le grand pour nous imposer : grandes villes, hautes montagnes, arbres majestueux. Nous disons : “une grande œuvre, un grand homme”. Un enfant, c’est si petit, si léger… si peu de chose. Il nous faut nous pencher, nous abaisser jusqu’à lui…

« C’est notre propre exemple qui apprend à l’enfant à mépriser tout ce qui est faible. Mauvaise éducation, d’un triste présage. »

Petit n’est pas inférieur

« Nous attribuons à nos pauvres années des degrés différents de maturité. À tort : Il n’y a pas de hiérarchie au niveau de l’âge, comme il n’y a pas de graduations au niveau des sentiments, qu’il s’agisse de la douleur, de la joie, de l’espoir, de la déception. »

Une vie différente

« Sans doute, les enfants sont différents des adultes : il y a des choses qui manquent dans leur vie, mais ils en ont d’autres qui nous manquent à nous. Il n’empêche que cette vie, si différente de celle de l’adulte est bien réelle. Elle n’a rien d’une chimère. »

Une vie bien réelle

« Nous disons : le futur homme, le futur travailleur ; le futur citoyen. Ce qui veut dire que la vraie vie, les choses sérieuses commenceront pour eux plus tard, dans un avenir lointain. […] Eh bien non, puisque les enfants ont toujours été et seront toujours. Ils ne nous sont pas tombés du ciel par surprise pour ne demeurer avec nous qu’un peu de temps. […]

« Les enfants constituent un important pourcentage de l’humanité, de ses tribus, peuples et nations, en tant qu’habitants, nos concitoyens de toujours. Ils ont été, ils sont, ils seront. Une vie pour rire cela n’existe pas. Non, l’enfance ce sont de longues et importantes années dans la vie d’un homme. »

Un paradis, l’enfance ?

« Le jeu, c’est moins le paradis enfantin que le seul domaine ou nous leur laissons un peu de liberté, d’initiative. […] Il sait que le jeu c’est son droit, alors que tous les autres plaisirs ne sont que des concessions, des faveurs passagères.

« La présence des adultes et des étrangers gêne les enfants. Ils ont honte de leurs jeux parce qu’ils sont conscients de leur futilité. Ils savent que la vraie vie est ailleurs et leurs amusements expriment leur nostalgie douloureuse, couvrent un manque et une amertume réelle.

« L’enfant sait que son bâton n’est pas un cheval mais il faut bien qu’il s’en contente puisqu’il ne peut avoir de vrai cheval. Quel est l’enfant qui échangerait un chien vivant contre un chien en peluche ou à roulette ? Quel est l’enfant qui donnerait son poney pour un cheval à bascule ?

« Nous pouvons surprendre une petite fille quand, en jouant avec sa poupée, elle lui enseigne les bonnes manières, mais nous ne la verrons jamais quand le soir, dans son lit, elle lui confie ses peines, ses déceptions, ses rêves et qu’elle accuse son entourage d’injustice.

« […] Dans sa solitude, l’enfant dote sa poupée d’une âme.

« Un paradis, l’enfance ? Ce serait plutôt un drame. »

L’enfant, un étranger

 « L’enfant est comme un étranger dans une ville inconnue dont il ne connaît ni la langue, ni les coutumes, ni la direction des rues.« Souvent, il préfère se débrouiller seul, mais si c'est trop compliqué, il demande conseil. Il a alors besoin d'un informateur poli. »

Être pris au sérieux

« Un enfant veut être pris au sérieux, il demande de la confiance, des directives et des conseils. […]

« Nous ne nous comportons pas sérieusement par rapport à un enfant, nous lui témoignons en permanence de la méfiance, nous le repoussons par notre manque de compréhension et lui refusons notre aide. »

« L’éducation est intolérante, méfiante et aliénante. Les châtiments corporels ont été remplacés par le chantage affectif et l’exclusion, la stimulation des sentiments de culpabilité et de remords ».

Enfants ? Adultes ?

 « C’est une erreur de croire que la pédagogie est une science de l’enfant et non pas de l’homme

« Dans un moment d’emportement, un enfant violent frappe, un adulte violent tue. À un enfant naïf, on soutire son jouet ; à un adulte naïf on fait signer des traites. Un enfant déraisonnable dépense en bonbons l’argent du cahier ; un adulte irresponsable dilapide son patrimoine au jeu.

« Enfant ? Adulte ? Il y a seulement des êtres humains. Seule existe une différence d’échelle entre les idées, les sentiments, les impulsions, les expériences de chacun d’eux ».

Où sont les différences ?

 « Sur le plan des sentiments, il nous surpasse par la force de ses passions auxquelles il n’a pas encore appris à mettre des freins.

« Sur le plan de l’intellect, il n’a rien à nous envier, il ne lui manque que l’expérience.

« C’est pourquoi, alors que tant d’adultes demeurent encore des enfants, l’enfant nous étonne souvent par sa maturité. Sa seule différence, finalement, c’est que, ne gagnant pas encore sa vie, il doit nous céder en tout du fait qu’il est à notre charge. »

Immatures les enfants ?

« Allez donc demander à un vieillard ce qu’il pense des hommes de quarante ans : il leur reprochera de manquer de maturité. Comment donc ! Certaines classes sociales, sont jugées immatures parce que pauvres. Et que dire de ces nations placées sous une protection étrangère ? »

Ex enfants

« Il y a quelque chose qui ressemble à l’enfant dans chaque embarras humain, dans chaque erreur et maladresse venant du manque d'expérience, dans chaque dépendance. Il y a un peu d'enfant chez tout vieillard, chez tout soldat, chez tout prisonnier. »

Il n’oublie pas

« Il existe une opinion toute faite selon laquelle l’enfant oublierait vite ses peines, ses ressentiments, ses bonnes résolutions. Il pleurait il y a un instant, le voila qui rit ; ils viennent de se brouiller et déjà ils sont en train de jouer ensemble ; il y a une heure à peine qu’il a promis de ne plus recommencer, le voila qui refait la même bêtise.

« Rien de plus faux : l’enfant se souvient longtemps de chaque offense subie ; il est capable de vous ressortir votre remarque désobligeante ou injuste d’y il y a un an ; quant à ses engagements, s’ils lui ont été extorqués, il ne les tiendra pas, c’est un fait. »

Il pardonne toujours

« Tu commets des fautes envers les enfants, et tu en commettras toujours !

« Heureusement, l’enfant pardonne toujours. Il peut se vexer, se fâcher : il réfléchira, mais le plus souvent sa confiance naturelle le portera le plus souvent à s’imputer la faute à lui-même. S’il est particulièrement sensible, il t’évitera peut-être durant quelque temps, lorsqu’il te sentira énervé ou préoccupé ; mais finalement, il te pardonnera, connaissant ta bienveillance.

« Cela ne découle pas d’une intuition surnaturelle, mais de la vigilance d’un être assujetti, obligé de connaître à fond celui de qui son bonheur dépend. De la même façon qu’un subordonné-esclave observe longtemps son chef pour apprendre à connaître ses habitudes, ses goûts, ses tics, ses sautes d’humeur ; il interprète le mouvement de ses lèvres, les gestes de sa main, la lueur de son regard. »

Il n’est pas dupe

« L’enfant pardonne facilement l’indélicatesse, le manque de tact, voire même les injustices des adultes. Mais jamais il ne s’attachera jamais à un adulte prétentieux, froid ou despotique. Et s’il sent chez lui la moindre hypocrisie, il le repoussera ou se moquera de lui. »

L’enfant a un passé

« L’enfant possède un avenir, mais il a aussi un passé, fait de quelques événements marquants, de souvenirs, de méditations profondes et solitaires.

« Comme nous, il sait et il oublie, il respecte et il méprise, il raisonne bien et il se trompe quand il ne sait pas. Sage, il accorde sa confiance ou la refuse. »

Attendre pourquoi ?

« Quand enfin, ce demain tant attendu arrive, nous pensons déjà à la prochaine étape. Ainsi l’enfant n'est pas, mais sera ; ne sait pas, mais saura ; ne peut pas, mais pourra.

« C'est la moitié de l’humanité que nous condamnons à la non-existence.

 

Frileux, passifs et névrosés

« De crainte de voir la mort nous arracher notre enfant, nous l’arrachons à la vie ; pour ne pas le laisser mourir, nous ne le laissons pas vivre.

Attention à ce que tu dis !

« Souviens-toi que des mots peuvent faire mal, qu'ils peuvent cogner et occasionner des plaies. »

Permettre à l’enfant de faire tout ce qu’il veut ?

« Jamais de la vie ! Nous risquerions de transformer un esclave qui s’ennuyait, en un tyran !

« En lui interdisant certaines choses, nous permettons à sa volonté de s’exercer, nous encourageons son esprit d’invention, nous éveillons son esprit critique et la faculté d’échapper à un contrôle abusif. […]. Alors qu’une tolérance excessive ou “tout est permis”, où la moindre envie est satisfaite, risque au contraire d’étouffer sa volonté. Dans le premier cas, nous l’affaiblissons, dans le second nous l’intoxiquons. »

Éducateur mon ami !

« N'as-tu pas honte d'être réellement en colère ? Regarde-le comme il est : petit, frêle, maladroit.

« Ne le regarde pas tel qu'il sera, mais tel qu'il est : privé de ses cris joyeux, de sourires éclatants.

« Il connaît, il pressent le poids de son handicap. Laisse-le oublier, laisse-le se reposer.

« Dans sa vie sinistre, qu'il garde ce puissant levier moral : le souvenir de l’être, unique parfois, qui lui aura été bienveillant, qui ne l’aura pas déçu.

« Qui l’aura connu, qui aura tout su de lui, et qui malgré cela sera resté bienveillant : son éducateur. »

Discipline

« Seuls quelques enfants exceptionnels peuvent se développer normalement en dépit du relâchement des règles et des défaillances de l’organisation. La grande majorité souffrira d'abandon. »

Bon à savoir

Plus la morale de l’éducateur est incolore plus grand sera le nombre des injonctions et interdictions qu'il imposera aux enfants, non pas par souci de leur bien, mais pour sa propre tranquillité et son propre confort. »

Commence par toi !

« Sois toi-même, cherche ta propre voie. Apprends à te connaître avant de prétendre connaître les enfants.

« Mesure les limites de tes capacités avant de fixer celle des droits et des devoirs des enfants.

« Vis-à-vis de tous ceux que tu pourrais avoir à comprendre, élever, instruire, tu es arrivé avant eux : c'est donc par toi qu'il faut commencer. »

Témoignage d'un ancien pupille

« Le docteur Janusz Korczak a beaucoup critiqué les fausses suppositions, l’hypocrisie et les manipulations des adultes.

« Il respectait l’enfant ainsi que ses faiblesses et son inexpérience.

« Sa relation avec les enfants était déterminée par la pratique et par les sentiments qui en découlent, non pas par la connaissance. Janusz Korczak n'était pas un anti-pédagogue affirmé.

« Il ne revendiquait pas la suppression de l’éducation mais il ne s'opposait pas non plus à toute utilisation de moyens provenant de la “pharmacie de l’éducation”.

« Cependant, l’éducation ne doit pas être un moyen de pénétrer dans la vie intérieure de l’enfant, de la changer et d'en faire finalement ce qui nous paraît être le mieux pour lui. « Il faut que chaque enfant suive son propre chemin, même quand il nous fait peur. Nous devons même apprendre à vivre avec une certaine angoisse afin de laisser vivre l’enfant.

 

57 votes. Moyenne 4.23 sur 5.

Commentaires (10)

1. omar 30/10/2009

c est tre beau

2. BOSSOU 13/11/2009

salut,
je vous avoue que j'ai été séduit par les citations , l'apprécie aussi le travail que vous faite. je souhaite du courage, cela participe à l'éducation de nos enfants qui sont le fer de lance de demain.

3. Soltana (site web) 23/04/2012

Salam! Bravo Bien parlé! j'étais très émue par vos citations je souhaiterai que nos jeunes enseignants(es) appliqueront à la légère vos dires in chah Allah

4. Fake Oakley Holbrook (site web) 05/06/2012

Save: 79% off. fake oakley radar green. $140.00 $29.99. Save: 79% off.<a href="http://www.fakeoakleysunglasseso.com/">fake oakley gascan</a> Home :: Oakley Holbrook SunglassesProducts 1 - 10 of 45 – Notice: Our company supply to retail or wholesale Fake Oakleys , special in Fake Oakley sunglasses ,

5. Fake Oakley Holbrook (site web) 14/06/2012

More fake oakleys plz visiting our wholesale fake oakley sunglasses online Products 1 - 8 of 8<a href="http://www.cheapfakesoakleysunglasses.com">fake oakley</a>Oakley Half Wire Sunglasses. ... Oakley Sunglasses - 5aszx

6. whertoobors (site web) 26/08/2012

Hi, I'm 15. I have 5" (i think you understand). Should i buy viagra - <a href=http://gzzvoc.buyonlineregular.com/?p=apourtaclasse.e-monsite.com >buy viagra</a> , http://lijgea.buyonlineregular.com/?p=spourtaclasse.e-monsite.com buy viagra to make it longer?

7. Indundfat (site web) 08/09/2012

buy generic viagra - <a href=http://quickorderviagraonline.com/#11357 >cheap viagra online</a> , http://quickorderviagraonline.com/#28267 cheap generic viagra

8. aniviadia (site web) 17/10/2012

payday loans online - <a href=http://usapaydayloansonlinetoday.com/#17763>payday loans online</a> , http://usapaydayloansonlinetoday.com/#1962 payday loans online

9. aniviadia (site web) 17/10/2012

payday loans online - <a href=http://usapaydayloansonlinetoday.com/#13355>payday loans online</a> , http://usapaydayloansonlinetoday.com/#14649 payday loans online

10. Drawnnaw (site web) 30/10/2012

http://cheapviagraqual.com | cheap viagra | <a href=http://cheapviagraqual.com/#4354>cheap viagra</a>

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×