biographie "freinet"

 

Biographie :

 

Freinet est né en 1896 dans le petit village de Gars dans les Alpes-Maritimes. Il a fait ses études à Grasse (école primaire supérieure) et à l'école normale des instituteurs de Nice.

 Pédagogie :

 

Quand en 1928 Freinet quitte Bar-sur-Loup pour s'installer à Saint-Paul-de-Vence, où il a été muté avec son épouse Elise, il a déjà mis en oeuvre l'essentiel de ses méthodes : l'imprimerie, la correspondance interscolaire, la coopérative scolaire et même mis sur pied, au niveau national, la CEL coopérative de l’enseignement laïc. Grâce à sa participation à des congrès nationaux et internationaux, il s'est fait un nom dans le monde pédagogique.

Sa pédagogie, qui entend faire de la classe un atelier est incarnée dans ses dialogues par le personnage du « père Mathieu », dont "M. Long", instituteur aux idées modernistes un peu courtes, constitue l'antithèse. Elle insiste, comme celle de Dewey, sur le rôle du travail et de la coopération dans l'apprentissage, ainsi que sur l'insertion de l'école dans la vie locale, y compris politique (d'où des relations houleuses avec le maire).

Freinet ne s'est pas contenté de rattacher l'activité des élèves à la responsabilité et à la production intégrale d'un journal, impression comprise, il a théorisé également le « tâtonnement expérimental ». Il assimile l'autorité du maître à une violence. En effet, quand le travail du maître est correctement organisé, il passionne l'élève et il n'est plus besoin d'autorité ni de discipline. Cette pédagogie est d'inspiration socialiste, mais aussi volontiers naturaliste et anti-intellectualiste (d'où le personnage du « Père Mathieu », berger de son état, qui représente la nature et le bon sens, l'équilibre avec le monde et ses « invariants »). L'intellectuel est décrit comme une grosse tête, munie de bras atrophiés, une sorte de monstre. Qui voudrait que ses enfants lui ressemblent.

L'éducation traditionnelle exagère le rôle des connaissances et des performances intellectuelles. On peut la comparer à l'industrie, par opposition à la nature et à l'artisanat. L'enfant est une « plante », qu'il faut aider à se développer harmonieusement, en respectant certains « invariants » de la pédagogie.
Mais Freinet a critiqué également la pédagogie du jeu, comme d'ailleurs le philosophe  Alain. C'est parce que l'enfant est dépouillé de responsabilités réelles que son activité se réfugie dans le jeu. L'éducateur, en le responsabilisant et en le considérant comme un adulte, l'aidera à grandir de façon naturelle. (Contrairement à la plupart des autres pédagogues,
Freinet considère que l'enfant et l'adulte ont pour l'essentiel la même nature. Il voit même là le premier « invariant » pédagogique.)
Freinet distingue cependant le « jeu-haschich » du « jeu-travail », moins critiquable, et enfin du « travail-jeu », c'est-à-dire du travail non aliéné, en accord avec la spontanéité de l'enfant, dans les phases de répétition du « tâtonnement expérimental ». Il faut rattacher cela à sa conception volontiers vitaliste de l'enfant, comme énergie ascendante de la vie.

                     « Les aigles ne prennent pas l'escalier ».

23 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Fake Oakley Gascan (site web) 05/06/2012

Enjoy more discount here save 80% off. <a href="http://www.fakeoakleysunglasseso.com/">fake oakley gascan</a> Fake Oakley Holbrook Sunglasses Green Frame Red Lcon 012 9d8539. Free Shipping More $50,Deliver 4-8 work days. Model: glass1304. 300 Units in Stockfake oakleys,fake oakley sunglasses Oakley Holbrook Sunglasses - Fake Oakleys during the creation of HOLBROOK.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site